Les récompenses prématurées rendent l’esprit paresseux. Proverbe chinois

Les karatékas portent une ceinture dont la couleur change avec le grade. La ceinture noire s’obtient après neuf kyus. Après avoir obtenu sa ceinture noire, le karatéka pourra ensuite poursuivre son évolution en passant des Dans. Mais les étapes entre les Dans sont beaucoup plus longues que celles qui séparent les ceintures de couleurs.

Rares sont ceux et celles qui atteignent le niveau de 10 ième  Dan; ce sont habituellement les précurseurs d’un style, ou les disciples des Maîtres. Les kyus se comptent à rebours. Ainsi le 9 ième kyu est la ceinture blanche, le 8 ième la ceinture jaune et ainsi de suite. Le 1er kyu est le stade précédant la ceinture noire, 1er Dan ou Shodan. Les couleurs des ceintures peuvent varier d’un dojo à l’autre, mais l’ordre habituel de blanche à noire est : blanche, jaune, orange, verte,

bleue 1 et 2, marron 1, 2 et 3. Par la suite, les niveaux suivants se nomment des Dans.

Qu’est ce que qu’un Dan ? Dans l’ histoire des arts martiaux modernes, au Japon, l’utilisation du terme Dan a commencé avec le judo. Les autres disciplines ont suivi graduellement ce modèle pour désigner les grades obtenus au cours de la progression des pratiquants. Auparavant, au 19 ieme siècle ce terme avait déjà été utilisé d’une façon peu systématique en Ken Jutsu (technique du sabre).

Le terme Dan n’est pas seulement réservé au domaine des arts martiaux. L’utilisation de ce terme pour désigner des grades est plus ancienne dans différentes activités culturelles japonaises. Dans le jeu de go, par exemple, le terme dan est utilisé depuis le 18 ieme siècle. De nos jours au Japon, le système des grades avec le terme Dan est appliqué aussi à la voie de calligraphie, au jeu d’échec et aussi à l’art des bouliers, qui est la base classique des mathématiques. Les arts martiaux ne sont qu’un des domaines où ce terme est utilisé pour désigner les grades.

 Ceinture      Niveau  
Blanche      9 ième kyu    
Jaune    8 ième kyu     Heian Shodan
Orange    7 ième kyu     Heian Nidan
Verte    6 ième kyu     Heian Sandan
Bleue 1    5 ième kyu     Heian Yondan
Bleue 2    4 ième kyu     Heian Godan
Marron 1    3 ième kyu     Tekki Shodan
Marron 2    2 ième kyu     Bassai-Dai
Marron 3    1 er    kyu     Bassai-Dai
Noire    1 er    dan     Bassai-Dai

Originellement le système de grades s’inscrivait dans l’approfondissement d’un art qui se confondait avec la vie d’une personne. Il constituait en quelque sorte un repère dans l’itinéraire de la vie. Lorsque la notion moderne du Budo est apparue, il y a environ un siècle, avec la fondation du judo, c’est dans cet esprit que le système des Dans a été adopté. Il n’y a donc pas de lien entre la notion de Dan et la compétition ; en combat, la classification de champion importe, en Budo ce qui importe est la formation d’une personne tout au long de sa progression dont le chemin sur la voie est échelonné par les Dan. Suite à l’expansion mondiale de la pratique des arts martiaux, son usage est maintenant devenu international.

Shin-gi-tai . Les trois éléments qui, dans la pratique d’un art martial traditionnel, amènent l’efficacité; sont ce qui provient du mental (Shin), ce qui vient de la technique (Gi), et ce qui est rapporté par les qualités physiques (Tai). Il s’agit de trois aspects qui forment un tout, et on ne peut toucher à l’un sans toucher aux autres; leur intégration est la manifestation de la maîtrise du karaté-do.

  • Shin ; l’esprit, le mental, l’attitude.Il permet l’utilisation judicieuse des techniques, et représente les vertus morales auxquelles doit se référer les pratiquants
  • Gi ;  la technique, l’ancrage au sol, le hara et le travail des hanches. Elle potentialise les qualités physiques.
  • Tai ; le corps, les qualités physiques, équilibre, souplesse, force, résistance, endurance, vitesse …

Celui qui s’est appliqué et a persévéré dans l’étude du karaté pour mériter la ceinture noire se distingue des autres étudiants. Être ceinture noire signifie que l’on est parvenu au premier stade de la philosophie du Budo, et que nous sommes désormais qualifié pour étudier la subtilité des techniques et méditer le sens profond du karaté. La ceinture noire ne confère pas seulement un honneur, mais aussi d’importantes responsabilités. Le prestige traditionnel attaché à la ceinture noire, se reporte aussi sur son possesseur. C’est pourquoi la ceinture noire doit se montrer digne de cette réputation.

De ce fait, chaque ceinture noire est un ambassadeur du karaté qu’il représente même à son insu. Il doit donc présenter l’image véritable du karaté, car se conduire dans le dojo ou au dehors de façon contraire aux règles traditionnelles d’honneur et de morale du Karate Do est préjudiciable, non seulement au possesseur de la ceinture noire, mais aux autres ceintures noires, au dojo qu’il représente, et au karaté tout entier.